Les articles de journaux et parutions de magazines

Paru dans la version en ligne des DNA mars 2017

http://www.dna.fr/actualite/2017/03/06/defi-baikal-objectif-atteint

 

Paru dans les DNA janvier 2017

Paru dans les DNA le 13/12/2016

Paru dans les DNA le 15/10/16

Paru dans les DNA le 29/4/16

Paru dansles DNA le 20/4/2016

Paru dans les DNA le 10/2/2016

Paru dans le journal L'Alsace le 9/2/2016

Paru dans le DNA le 2/2/16

Paru dans les DNA le 15/12/2015

Paru dans les DNA le 4/11/15

Paru dans les DNA le 22/09/15

Paru dnas le DNA le 2/05/15

Paru dans les DNA Strasbourg du jeudi 9/10/14

Paru dans le DNA édition Haguenau jeudi 24/04/14

paru dans le DNA jeudi 10/04/14

Parue dans le DNA mercredi 9/04/14

Paru dans les DNA LE 8/04/14

Paru ce mois dans Le journal des entreprises édition Alsace (3/14)

Vue (d')ensemble. UN CLUB pour ouvrir les yeux des PME
Handicap L'association Vue (d')ensemble, à Strasbourg, veut favoriser l'intégration de jeunes déficients visuels souvent surdiplômés dans les entreprises de la région.
Soutenue par des entreprises engagées dans des démarches non discriminantes telles qu'Électricité de Strasbourg, l'association Vue (d')ensemble a lancé il y a quelques mois le Club (d') entreprises. Malgré les incitations réglementaires et les théories sur la responsabilité sociale d'entreprise en vogue, dans le monde professionnel, le handicap - physique comme mental - reste stigmatisant. Or, comme le souligne Yves Wansi, président de Vue (d')ensemble, « le travail est une des clés d'une bonne intégration sociale ». Créée par un groupe de jeunes voyants et non voyants, l'association strasbourgeoise milite contre la sédentarisation des personnes déficientes visuelles par des mises en situation qui vise à les faire sortir de leur zone de confort.

Valoriser des compétences
« Seuls 5 % des déficients visuels sont parfaitement intégrés à la société, déplore le président de l'association. La plupart se retranchent chez eux, par non-acceptation de leur handicap ou par peur de l'échec. Pourtant, beaucoup de jeunes déficients visuels ont un niveau de formation supérieur à la moyenne, dans des domaines aussi variés que la juridiction, l'informatique, le management, la communication... Mais ils peinent à intégrer des entreprises pour exercer le métier qu'ils ont choisi, et finissent par exercer les métiers où on les cantonne, par défaut », regrette-t-il. En créant ce club, l'association veut intéresser à ses actions les entreprises de la région, en ciblant plus particulièrement les services ressources humaines.

Une palette d'outils
En adhérant, ces entreprises permettent à Vue (d')ensemble de financer un certain nombre d'actions sur le champ de l'emploi et de l'insertion professionnelle. L'idée est aussi de favoriser avec elles l'échange sur des problématiques variés : adaptation des postes grâce aux solutions technologiques aujourd'hui à disposition, levée des stéréotypes - « comme la moindre performance au travail d'une personne atteinte de cécité » pointe Yves Wansi -, les modes de financements et aides pouvant être activées, etc. Avec l'objectif, in fine, de favoriser l'insertion professionnelle des personnes atteintes de cécité et leur intégration au sein d'une équipe, en valorisant leurs compétences et en favorisant leur rencontre avec le monde de l'entreprise. Vue (d')ensemble a organisé un colloque en décembre dernier à l'EM Strasbourg sur le thème de l'insertion professionnelle des déficients visuels. « D'autres actions seront organisées, comme des tables rondes, conférences ou encore des interventions en entreprises », annonce Yves Wansi.

Vue d'ensemble

vuedensemble.contact@gmail.com

Adelise FOUCAULT

Paru dans le journal de Hoenheim du 12/2013

Paru dans les DNA le 15/12/13

Paru dans les DNA du 20/11/13

Paru le 31/10/13 dans les DNA

Paru dans le 20 minutes du 24/09/13

DNA du 1/07/13

DNA du 28/04/13

DNA 26/03/13

DNA 22/03/13

DNA 19/03/13

L'ECHO Mulhousien du mois de mars 2013

Vue (d') Ensemble a un article dans le blog de l'écrivain Chantal SERRIERE

Allez savoir, dirait Prévert, qui sont les artistes de cet orchestre là, dont tous les membres ne sont pas musiciens ! C'est que cet orchestre n'existe pas vraiment en tant que tel! Il s'agit, pour tout dire, d'une association. Mais d'une association pas comme les autres. Au départ, il y a la rencontre de Yves, malvoyant, et de Caroline, qui l'est aussi.

Pour lire la suite cliquez sur ce lien

Magazine " VIVRE A HOENHEIM" 10/2012 n° 17

CAROLINE PRESENTE L'ASSOCIATION ET SON PARCOURS. CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR AGRANDIR

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
  • nonnenmacher (vendredi, 07. octobre 2016 10:41)

    Un petit commentaire concernant la rando by night du 23 septembre 2016. Pour moi c'était une première. Super sortie super concept. A renouveler de toute urgence.

Vue (d') Ensemble a obtenu la marque Alsace,
  et participe au rayonnement de la région Alsace